Temps de lecture estimé (en minutes)

Soutien parental ! Aujourd’hui, plus de 15 millions de Français sont à la retraite… et ont parfois du mal à joindre les deux bouts. Leurs enfants sont-ils obligés de les aider financièrement ?

« L’obligation alimentaire »

Soutien parental ! Le Code civil prévoit une obligation morale des enfants envers leurs parents. Cette obligation morale implique également une notion d’assistance en cas de besoin. C’est ce qui définit « l’obligation alimentaire ». Le Code civil précise que « les enfants doivent une pension alimentaire à leurs père et mère ou à d’autres ascendants nécessiteux. »

Comment dois-je les aider ?

Cette aide doit comprendre tout ce qui est nécessaire à la vie : nourriture, logement, vêtements, médicaments, frais médicaux… Il ne s’agit pas de couvrir les dépenses de confort (vacances, voyages, etc.) du parent. Bien souvent, cela prend la forme d’une pension alimentaire versée mensuellement par l’enfant, mais il peut aussi s’agir du financement d’une aide ménagère, d’une participation aux frais d’un établissement spécialisé ou de l’hébergement du parent à domicile. Pour le calcul de cette contribution, tous les revenus du parent sont pris en compte (retraite, revenus professionnels, allocations, etc.), et l’enfant paie la différence nécessaire pour subvenir aux besoins du parent.

Puis-je refuser de les aider ?

Lorsque l’aide n’est pas spontanée, le parent peut s’adresser au juge aux affaires familiales pour demander une pension alimentaire. Les tiers, tels que les services sociaux qui ont soutenu le parent, peuvent également demander une contribution financière. Il est possible d’être exempté de cette aide si vous ne disposez pas de ressources financières suffisantes ou si le parent a gravement manqué à ses obligations parentales dans le passé : abandon, placement de l’enfant dans une famille d’accueil, etc. Société d’Avocats
DAMY , Nice, Dois-je subvenir aux besoins de mes parents ? Mise à jour 2022