Temps de lecture estimé (en minutes)

Safari Surveillance La Federal Trade Commission (FTC) américaine a annoncé le 9 août 2012 un accord avec Google, qui paiera une amende « record » de 22,5 millions de dollars pour régler des poursuites liées à la surveillance des utilisateurs du navigateur Internet . ‘Pomme, Safari.

Amende de Google pour la surveillance de Safari : Règlement et implications : –

La Federal Trade Commission (FTC) des États-Unis a fait une annonce le 9 août 2012 concernant un accord avec Google. Dans le cadre du règlement, Google a accepté de payer une amende « record » de 22,5 millions de dollars pour résoudre les poursuites liées à la surveillance des utilisateurs du navigateur Internet de Safari d’Apple.

Selon la FTC, Google avait fait de fausses déclarations aux internautes en laissant entendre qu’il n’installerait pas de « cookies » ou n’afficherait pas de publicités ciblées. Cependant, les enquêtes ont révélé que Google et les sociétés de publicité avaient utilisé des codes de programmation cachés dans les commandes de Safari pour suivre et enregistrer les habitudes de navigation des utilisateurs de Safari, en contournant leurs préférences pour bloquer les cookies.

 Allégations et préoccupations plus larges en matière de confidentialité : –

La question des pratiques de confidentialité de Google s’est étendue au-delà de la surveillance de Safari. Le Wall Street Journal a rapporté en février que Google avait également été accusé d’avoir contourné les paramètres de confidentialité d’Internet Explorer de Microsoft. Google a admis avoir mis en œuvre une solution de contournement technique commune pour surmonter les limitations d’Internet Explorer, sans rapport avec les paramètres de confidentialité, la qualifiant d' »erreur ». Il a été noté que des solutions de contournement similaires étaient utilisées par divers sites Web et services, y compris Facebook.

Cette affaire a attiré l’attention sur des préoccupations plus larges concernant la confidentialité en ligne et le consentement de l’utilisateur. Les défenseurs de la vie privée et les experts juridiques ont soulevé des questions sur la transparence et la responsabilité des entreprises technologiques dans la protection des données des utilisateurs. Les mesures prises par Google ont été considérées comme une violation de la confiance des utilisateurs et une atteinte aux attentes en matière de confidentialité.

Le règlement et l’amende imposés par la FTC à Google visaient à remédier à ces violations de la vie privée et à dissuader des pratiques similaires à l’avenir. Il a mis en évidence l’importance pour les entreprises de représenter avec précision leur collecte de données et leurs pratiques publicitaires ciblées auprès des utilisateurs. L’affaire a également souligné la nécessité d’une réglementation et d’une surveillance renforcées pour garantir que les droits à la vie privée des utilisateurs sont protégés dans le paysage en évolution de la technologie en ligne.

Alors que la technologie continue de progresser, des cas comme celui-ci rappellent les défis permanents pour maintenir un équilibre entre l’innovation, les intérêts commerciaux et la protection des droits individuels à la vie privée.

Société d’Avocats DAMY