Maître Grégory Damy
Avocat - Docteur en droit

L'année 2016 est une année propice pour se lancer dans l'investissement immobilier. Mais si plusieurs critères poussent les particuliers à investir dans le secteur, le niveau historiquement bas du taux de crédit permet également de renégocier son prêt immobilier.

Taux historiquement bas : profiter de cette opportunité

Depuis le mois de janvier de cette année, les taux de crédits immobiliers appliqués auprès des établissements de crédit ont été constamment revus à la baisse. En effet, au cours des 5 premiers mois, les taux de crédits immobiliers ont connu une baisse respective de 0,05 et 0,10 %, pour les crédits d'une durée de 15 ans et 20 ans. Pour les crédits immobiliers d'une durée de 25 ans, une baisse de 0,15 % a été constatée entre avril et juin 2016, pour se stabiliser à 2,05 %.

Pour que ce taux historiquement bas leur soit profitable, les emprunteurs peuvent demander un rachat de crédit, auprès d'un établissement concurrent. Toutefois, avant de l'envisager, il est recommandé de faire une simulation rachat de crédit auprès d'un courtier en crédit. De cette manière, le particulier pourra pleinement profiter de ce taux de crédit immobilier peu élevé. En effet, dans la mesure où aucune hausse n'est actuellement envisagée, le rachat de crédit permet au particulier de connaître une économie globale de 38, 58 ou 70 euros par mensualité, pour une durée respective de prêt de 15, 20 ou 25 ans.

Le niveau d'endettement des foyers a également été revu à la baisse. En effet, si au mois de février, le niveau d'endettement des foyers était de 17,6 ans, il est passé à 16,6 ans au mois de mars. Pourtant, malgré cette tendance à la baisse, le nombre de crédits octroyés par les établissements de crédit a également connu une forte baisse. En effet, entre 2015 et 2016, le nombre des crédits accordés aux particuliers a baissé de 32,2 %.

Les bons conseils pour bien renégocier son prêt immobilier

Naturellement, renégocier son prêt immobilier auprès de son établissement de crédit n'est pas gagné d'avance. D'ailleurs, à moins d'être un client privilégié, il est rare que l'établissement de crédit accorde un nouveau prêt immobilier à taux plus faible. Devant cette réticence explicite des établissements de crédit, la première option sera de faire appel à un comparateur de credit, qui permettra de choisir auprès de quel établissement, le rachat de crédit sera le plus avantageux.

Bien entendu, les frais relatifs au rachat de crédit sont élevés. De plus, changer d'établissement de crédit entraîne l'ouverture d'un nouveau compte, auquel sont annexés des frais. Dans ce cas, il est important pour l'emprunteur de mettre l'accent sur les avantages proposés au niveau de la concurrence. Ainsi, pour mettre tous les atouts de son côté, il est important pour le particulier de soigner son profil emprunteur. Pour cela, le dossier de renégociation devra être monté avec le plus grand soin, en faisant appel à un courtier credit immobilier et un avocat au besoin.

Par ailleurs, il est important de préciser que si votre établissement de crédit essaye de vous bloquer pour éviter que vous n'alliez à la concurrence, il peut être très intéressant de consulter un avocat pour voir s'il n'y a pas une erreur sur le taux effectif global de votre crédit. Pour plus de précisions, vous pouvez consulter notre précédente actualité sur ce thème.