Actualité : Le Bitcoin, monnaie virtuelle, à quoi ça sert ?

Les cryptomonnaies sont des monnaies virtuelles. Il en existe plusieurs comme l’ether, le ripple, la plus connue d’entre elles est le Bitcoin qui connaît un engouement majeur depuis quelques mois (progression de 500% en 2017). Ces monnaies existent depuis une dizaine d’années, d’abord utilisées par de petits groupes de personnes qui les avaient créées pour posséder leur propre monnaie totalement indépendantes des Banques centrales et des Etats. Les développeurs ont mis en place des protocoles informatiques très pointus pour assurer une stabilité à ces nouvelles monnaies entièrement dématérialisées.

Comme elles sont hors du champs de contrôle des banques centrales et des Etats une grande liberté est laissée à ses créateurs, pour autant leur essor fulgurant montre bien qu’elles se sont rendues crédibles auprès des investisseurs.

Chaque protocole informatique peut être modifié par un développeur qui se connecte au réseau mais pour qu’un changement intervienne il faut l’accord unanime de l’ensemble des développeurs. Ceci lui assure une certaine stabilité.

Ces cryptomonnaies sont conservées dans des portefeuilles électroniques disponibles sur des applications pour smartphones ou des sites pour les ordinateurs. On peut acheter ses bitcoins sur internet contre des euros ou des dollars ou les vendre de la même façon, au détail près que les revendeurs prennent une commission variant de 5% à 10% du montant de la transaction.

Pour plus de sécurité il est recommandé d’acheter une carte virtuelle indépendante des smartphones ou ordinateurs qui se branche dans un boitier relié à l’appareil pour éviter tout piratage.

Bien que le bitcoin se « démocratise », cette monnaie a été pensée avant tout comme un moyen d’investissement. Toutefois, vous pouvez aujourd’hui faire votre shopping sur internet et payer avec le bitcoin sur les sites qui l’acceptent comme Showrromprivé ou Expedia. Les investisseurs l’utilisent pour spéculer car son cours varie énormément d’un jour à l’autre (+ ou – 10%).

Aujourd’hui les Etats s’interrogent sur la spectaculaire percée de ce moyen de paiement et outil de spéculation. Il est question, dans de très nombreux pays, de réglementer ces cryptomonnaies qui jusqu’alors tenaient leur spécificité et leur attrait notamment par cette indépendance. Un droit bancaire des cryptomonnaies va donc émarger prochainement.

A SUIVRE ....
FaLang translation system by Faboba